• Accueil
  • Don
  • Présentation
  • Actions
  • Affiches
  • Journal
  • Documents
  • Boutique
  • Adhésion
  • Contact
  •  

    Elections régionales : l’abstention souligne le divorce entre les Niçois et la (non)région « PACA »

    [Communiqué du 15 mars 2010]

    Le score réalisé par la liste Ligue du Sud, soutenue par les Identitaires, à l’échelle régionale est satisfaisant. La candidature de Jacques Bompard a rassemblé 2,70% des électeurs (40 000 voix) et se classe à la sixième place devant de grandes formations nationales, autrement plus médiatisées, comme le MODEM ou le NPA.

    Le résultat dans les Alpes Maritimes (2,10%) – et encore davantage sur Nice (2,30%) – peut apparaître plus mitigé même s’il est le second meilleur score départemental réalisé par la Ligue du Sud après celui du Vaucluse, où le bilan et l’implantation de Jacques Bompard (arrivant premier sur Orange avec près de 40% des voix !) ont porté tous les fruits qu’on pouvait en espérer.

    Il apparaît évident que l’électorat identitaire habituel ne s’est pas pleinement mobilisé dans le cadre de ce scrutin. Le simple fait que notre électorat, volontiers « régionaliste » et clairement enraciné, ne se soit pas massivement rendu aux urnes souligne l’artificialité de cette région « PACA », qui ne parvient pas à être pour les Niçois autre chose qu’une région administrative. Cette abstention, que nous regrettons mais devons bien reconnaître, de notre électorat traditionnel tout comme l’abstention globale souligne à nos yeux le véritable divorce existant entre les Niçois et la région PACA. La tutelle marseillaise sur le Pays Niçois est un problème majeur auquel nous entendons proposer des solutions dans le cadre des élections cantonales de l’an prochain.

    Autre divorce, de plus en plus clair lui aussi, celui entre les Niçois et l’UMP locale. La liste Mariani, dirigée par Gaston Franco et Dominique Estrosi et soutenue avec grand bruit cette dernière semaine par le ministre-maire Christian Estrosi, réalise un mauvais score (permettant au FN de reprendre un peu son souffle, même si son résultat est inférieur à celui des précédentes régionales). La liste UMP rassemble même moins d’électeurs dans le département que celle menée par Renaud Muselier en 2004: C’est dire si le désamour pour Estrosi a coûté de précieuses voix à la liste de l’UMP.

    Cette élection n’était certainement pas la plus facile pour des Identitaires niçois, obligés de concourir dans une région au sein de laquelle nous ne trouvons pas vraiment notre place. Nous avons néanmoins su mener une bonne campagne, sur le terrain comme dans les médias, et celle-ci a aussi permis l’affirmation ou l’éclosion de groupes identitaires ailleurs dans le département comme à Cannes ou à Menton.

    Dès aujourd’hui, nous nous considérons en campagne pour les élections cantonales de l’an prochain dans lesquelles il nous sera plus aisé d’exprimer notre spécificité et nos propositions alternatives pour que les Niçois soient maîtres chez eux, dans tous les sens du terme !

    15 réponses à “Elections régionales : l’abstention souligne le divorce entre les Niçois et la (non)région « PACA »”

    1. nicole dit :

      l’abstention a faussé les scores, le votre aurait du etre bien plus important, le découragement et la manipulation mediatique l’ont emporté

    2. Gé la fiaca dit :

      @ nicole
      C’est vrai….

    3. axterix dit :

      ce n’es qu’un début…on le sait tous! On continurra avec notre style bien à nous! et le temps fera la diference le travail d’inplantation dois continuer,maisons par maisons, village par village et ensuite les urnes parleront d’elle meme.

    4. Gimli dit :

      C’est une analyse un peu tirée par les cheuveu.il est vrais qu’il est difficile de se meusurer a un parti protestataire,le soufflet fn retombera,ne pas lui laisser le theme de l’identité nationale sans pour autant etre jacobin
      Lescore n’est pas mauvais,courage

    5. Jean-Larie dit :

      Aramis ne connaît rien à notre pays, et rien à cette foutue “région PACA”.

      Oui, l’analyse est excellente et je pressentais cette difficulté sur le Pays Niçois. Les Niçois ne se reconnaissent pas dans cette région artificielle, et ne se sentent pas concernés par ces enjeux.

      Et il est évident que l’abstention des jeunes a handicapé Nissa Rebela.

      (PS: tu connais quoi de CASAPOUND? pfou…)

    6. Jean-Larie dit :

      (et trouve nous un seul endroit où NISSA REBELA a prétendu que c’était des élections faciles! Ceci étant le résultat régional est tout à fait correct.)

    7. Gimli dit :

      La tutelle de Marsielle un theme majeur?Ne faites pas la meme erreur que la ligue du midi,le probleme majeur c’est la precarité et les flux migratoires!!

    8. Gimli dit :

      Ce n’est pas une catastrophe,mais ce n’est pas satisfaisant alors sfermer le débat par une analyse aproximative n’est pas une bonne chose ,il faut ne pas avoir peur du débat!!

    9. Gimli dit :

      Ceci etant cela ne m’empeche pas d’etre regionaliste,mais là c’est le combat culturel
      une election c’est autr chose,il faut de temps en temps se mettre dans la peau de l’electeur quite a s’explquer apres,mais de grasse ne parlez plus de Marsielle!!

    10. Gimli dit :

      Le debat ne fait pas parti de notre culture, et on en creve!!!Il ne faut pas reproduire un fn bis
      il faudra bien y arriver ou alors il y a plus qu’a tirer l’echelle

    11. Question d'or dit :

      Je pense à l’évidence qu’au regard de l’impact qu’a Nissa Rebela à Nice sur les jeunes , le fait que cette élection fut boudé par cette même tranche de population fut un désavantage pour nous . Par ailleurs je pense en toute franchise que les jeunes ne se sont peut être pas autant reconnu en la Ligue du Sud qu’avec Nissa Rebela . Nissa Rebela a l’image d’un parti jeune , mené par le dynamique Phillipe Vardon qui dirige des actions coups de poing ( Soupe populaire , Racket Basta etc … ) , et je pense donc que l’association avec Jacques Bompard , a terni un peu l’image neuve et apolitique de Nissa Rebela . J’ai un profond respect pour M. Bompard mais après coup je ne sais pas si on a perdu un peu d’électoral potentiel sur cette association . Ceci étant dit , je pense aussi que la population ne se sent pas concerné par cette élection et est autrement intéressé par les cantonales par exemple . On pourra tirer un bilan après ces élections .

    12. Nissart Veramen dit :

      “La tutelle de Marsielle un theme majeur?Ne faites pas la meme erreur que la ligue du midi,le probleme majeur c’est la precarité et les flux migratoires!!”

      C’est justement sur ces thèmes qu’a fait campagne la Ligue du MIDI, donc je ne comprends pas bien ce que vous voulez dire.

      Ensuite, dire que la domination marseillaise n’est pas vécue comme un pb à Nice, soit c’est qu’on n’habite pas ici, soit qu’on est Marseillais :-) Plus sérieusement, une région avec deux métropoles (rivales historiques de plus!) c’est un cas unique en France, et c’est douloureux. Les autres régions subissent Paris et Bruxelles, nous avons Marseille en plus.

      Mais j’ai du mal à comprendre que vous découvriez aujourd’hui cet aspect du combat de Nissa Rebela puisqu’un des premiers autocollants du mouvement était consacré à ce sujet (“Marseille, Paris, Bruxelles nous écrasent… LIBERTA”).
      Nissa Rebela est un mouvement fédéraliste réclamant plus de libertés locales, et donc en tout premier lieu pour le Pays Niçois, rien de neuf là-dedans.

      Prétendre que le régionalisme devrait se limiter au combat culturel c’est faire le lit des folkloristes qui considèrent que manger un pan-bagnat est un acte militant… Pour être protégée, une identité a besoin de se voir conférer une part de liberté, autonomie ou souveraineté appelez ça comme vous voulez, en tous cas la possibilité pour une population d’être un minimum en prise sur son destin.

      Vouloir détacher les pbs les uns des autres me semble une erreur. Plus d’autonomie pour le Pays Niçois, cela signifie à coup sûr plus de possibilité d’agir contre la précarité et la colonisation étrangère.

      —-

      Aramis, je ne trouve pas trace d’affirmations de Vardon ou Loeuillet disant que cette élection serait facile.

      Pour ce qui est du handicap de l’abstention chez les jeunes, c’est évident. Aux municipales 2008, les Identitaires pesaient déjà 10% des voix chez les moins de 25 ans. Et cette influence ne va que grandissante. C’est d’ailleurs un mouvement clair à l’échelle européenne (un exemple: le FPO premier parti autrichien chez les 16-18 ans).

      Dans ce communiqué il n’est pas écrit que le score est exceptionnel mais satisfaisant. Le communiqué me semble réaliste, et réfléchi. Justement pas de triomphalisme.
      Néanmoins, 2,70% à l’échelle régionale c’est pas mal, surtout que les scores des Identitaires sur Nice vont de 3 à 8% en gros actuellement. Donc 2,70 ne doit pas leur sembler – et à juste titre je crois – une “déculottée”.

      Ceci étant Aramis, le ton que tu emploies me semble démontrer que tu n’es pas un “ami” des identitaires et que tu es surtout ici pour semer la zizanie. Grand bien te fasse, mais je trouve les modérateurs fort aimables de laisser tes messages à vrai dire…

    13. Gimli dit :

      Il faut etre tres prudents quand les resultats ne sont pas tres satisfaisants,i y a toujours des gens qui essaye de semer la eizanie opposer bompard aux identitaires,il ne faut pas tomber dans le paneau et etre vigilant
      Ce que j’ai voulu dire c’ on a eu la concurence d’un parti protestataire qui a repandu toutes sortes de calomnies et qui on portée ex bompard a partie liée avec l’ump,combien de gens me l’on repeté meme apres refutation
      Pour les cantonales il y aura le meme situation!!

    14. Lothaire dit :

      Pourriez vous nous faire une analyse de la situation en nombre de voix sur le pays Nissart en général et Nice en particulier ?
      Ce serait très utile, surtout pour vous !
      Surtout ne faites pas comme semblait le faire Alsace d’Abord (période Spieler) en ne tenant visiblement aucun compte des résultats aux régionales 2004 pour définir la stratégie de campagne des municipales de 2008 …

    15. Question d'or dit :

      Je n’ai pas opposé Bompard à NR , je dis juste que peut être les jeunes en plus de ne pas se retrouver dans la région , ne se sont pas retrouvés au sein d’un parti mené par J.Bompard , voilà tout …

    Laisser un commentaire