• Accueil
  • Don
  • Présentation
  • Actions
  • Affiches
  • Journal
  • Documents
  • Boutique
  • Adhésion
  • Contact
  •  

    Election partielle de Levens : le triomphe du clientélisme UMP

    10 septembre 2012

    [Communiqué du 10 septembre 2012]

    L’élection partielle de Levens, vient d’offrir une nouvelle illustration de la coupe clientéliste et clanique sous laquelle l’UMP tient les vallées et montagnes du Pays Niçois (et une bonne partie du littoral, cela va sans dire).

    L’octogénaire Alain Frère, maire de Tourrette-Levens depuis 30 ans, est un parfait représentant de cette caste UMP aux affaires. Il est le député-suppléant de Christian Estrosi et était entouré hier lors de la proclamation des résultats du même Christian Estrosi et d’Eric Ciotti. Belle photo de famille.

    Commentant ce matin les résultats, Christian Estrosi évoquait « une réaction face à la gauche ». Nous inscrivons cette réflexion dans son bêtisier annuel ! En effet, lors de l’élection précédente la gauche était absente du second tour où elle sera en lice cette fois-ci…

    Face à la toute puissance UMP, face aux emplois et avantages dispensés à tour de bras par les municipalités, le Conseil général, la métropole, que pouvions-nous ? Il nous revenait d’être présents pour amener un peu de vérité et de vie dans ce scrutin joué d’avance. C’est à ce titre, et ce malgré un résultat très décevant, que nous pouvons être satisfaits de l’intense campagne de terrain (avec pas moins de sept réunions publiques) que nous avons été les seuls à mener.

    Un résultat décevant donc ; s’expliquant bien entendu par la très faible participation (70% d’abstention…) à laquelle la jeunesse d’une large partie de notre électorat nous expose encore davantage que les autres formations, mais aussi encore et toujours par les divisions et l’absence de synergie. Le FN qui voit son score divisé par deux et est privé du second tour alors qu’il y participait en 2011 ne peut non plus se satisfaire de ce résultat, ni continuer à se satisfaire durablement de cette situation.

    Par ailleurs, au-delà du FN, nous avons vu émerger dans ce scrutin une candidature parasitaire totalement caricaturale et folklorique (son représentant en venant même à coller des posters de l’OGCNice sur ses panneaux électoraux), ne devant ses suffrages qu’à la confusion entretenue avec Nissa Rebela.

    Pour le second tour, les identitaires n’auront qu’une seule indication de vote : pas une seule voix pour Alain Frère. Ceci en n’ayant aucun doute : ses nombreux employés et obligés suffiront bien à faire sa victoire. De là à la considérer comme réellement démocratique…


    Ce soir, tous à Saint-Martin-du-Var

    7 septembre 2012


    En campagne (Aspremont)

    5 septembre 2012

    Les militants identitaires, chaque jour sur le terrain autour de notre candidat à l’élection partielle du canton de Levens, Benoît Vardon-Raybaud.


    Réunion d’information de Benoît Vardon-Raybaud à Aspremont

    4 septembre 2012


    Hier à Castagniers

    31 août 2012


    En campagne (Tourrette-Levens)

    30 août 2012


    Tourrette-Levens : insécurité et communautarisme musulman dans la ville du conseiller général Alain Frère (UMP)

    30 août 2012

    [Communiqué du 30 août 2012]

    Hier, Benoît Vardon-Raybaud – candidat identitaire de Nissa Rebela – lançait sa campagne pour l’élection partielle du canton de Levens dans la commune de Tourrette-Levens. Un lieu symbolique, puisque le conseiller général sortant Alain Frère (UMP) est aussi le maire de Tourrette-Levens.

    Un démarrage symbolique de la situation du Pays Niçois aussi, tout autant à Nice que dans les vallées et montagnes, puisque ce début de campagne s’est effectué dans une situation extrêmement tendue. A plusieurs reprises, des accrochages ont eu lieu entre les militants identitaires – présents pour tracter et annoncer la réunion publique se tenant le soir même – et la racaille locale.

    Les habitants nous ont confirmé le développement d’un véritable apartheid géographique au sein de la commune, notamment à travers le remplacement progressif de plusieurs commerces traditionnels par des commerces communautaires. Remplacement des commerces s’effectuant bien sûr en parallèle du remplacement de population… Au-delà de l’insécurité et de la tension palpable, nous avons aussi pu constater l’implantation d’un foyer d’islamistes radicaux à travers les tenues, attitudes et propos de certains musulmans.

    Alain Frère est maire de Tourrette-Levens depuis 1983. Il porte donc une responsabilité majeure dans la situation actuelle de sa commune.

    Alain Frère a laissé l’insécurité se développer. Alain Frère a laissé l’immigration massive et incontrôlée s’installer et le communautarisme musulman prendre le contrôle de secteurs entiers de Tourrette-Levens. Pire encore, il n’a pas hésité à verser dans le clientélisme ethno-religieux en draguant les populations d’origine immigrée quand cela pouvait s’avérer rentable électoralement.

    A bien des égards, Alain Frère est parfaitement représentatif de cette caste politique locale et des élus UMP du département qui n’ont pas hésité à brader notre identité et abandonner notre peuple pour préserver leurs petits sièges et leurs prébendes. Qu’il soit le député-suppléant de Christian Estrosi n’étonnera donc personne…

    Si nous avons manifestement dérangé la racaille et les apprentis-djihadistes de Tourrette-Levens (et comptons bien y revenir rapidement), nous avons aussi pu constater l’espoir que la population plaçait en nous. C’est pourquoi nous allons continuer notre campagne de terrain, commune par commune, quartier par quartier.

    Ce soir, Benoît Vardon-Raybaud tiendra une réunion publique à 19h dans la salle polyvalente de Castagniers. Ce sera l’occasion de dénoncer toute l’escroquerie des professions de foi sécuritaires et patriotiques d’Alain Frère et ses amis de l’UMP.


    L’eurodéputé Mario Borghezio soutient Benoît Vardon-Raybaud

    30 août 2012

    L’eurodéputé de la Ligue du Nord italienne nous a adressé ce message de soutien à la candidature de Benoît Vardon-Raybaud pour l’élection partielle du canton de Levens.

    Cher Benoît,

    Je t’adresse mes meilleurs vœux pour ta prochaine bataille électorale, qui j’en suis certain assurera encore une nouvelle progression de notre mouvance identitaire.

    Au nom des indépendantistes de la Ligue du Nord, je t’adresse un plein et entier soutien de ma part ainsi que celui de Max Bastoni, conseiller communal de Milan.

    Mario Borghezio


    Ce soir 19h à Tourrettes-Levens

    29 août 2012


    Élection cantonale de Levens le 9 septembre – votez identitaire !

    27 août 2012


    La candidature de Benoît Vardon-Raybaud pour l’élection partielle du canton de Levens a été déposée

    25 août 2012

    [Communiqué du 25 août 2012]

    Comme lors du précédent scrutin, Benoît Vardon-Raybaud représentera les identitaires dans l’élection partielle du canton de Levens (Tourrette-Levens / Levens / Colomars / Duranus / Saint-Martin-du-Var / Aspremont / Castagniers / Saint-Blaise / La-Roquette-sur-Var) des 9 et 16 septembre prochains. Sa candidature a officiellement été déposée hier en Préfecture.

    Rappelons que c’est dans ce canton que les identitaires avaient réalisé leur meilleur score aux élections cantonales de mars 2011.

    Benoît Vardon-Raybaud a 23 ans, il est étudiant en langues occitanes à Nice. Militant depuis de nombreuses années au sein de NISSA REBELA, il a été de tous les combats du mouvement : lutte contre les groupes de rap haineux, actions contre l’immigration clandestine, soupe populaire « au cochon » distribuée aux SDF, campagne « Oui à la socca, non au kébab ».

    Il est l’un des responsables des jeunes identitaires de JOUINESSA REBELA et a notamment organisé une grande manifestation devant le rectorat pour défendre l’enseignement du nissart dans les lycées du Pays Niçois.

    Derrière le slogan « Immigration, insécurité, centralisme : BASTA ! » une intense campagne de terrain est prévue, avec des réunions publiques organisées dans chacune des communes du canton.

    En tant que candidat identitaire, Benoît Vardon-Raybaud incarne dans ce scrutin la seule véritable alternative à la droite molle et à la gauche folle.


    Nouvelle élection cantonale à Levens : les identitaires seront présents

    13 juillet 2012

    [Communiqué du 13 juillet 2012]

    Suite à l’annulation de l’élection de mars 2011 dans le canton de Levens, une nouvelle élection devrait se tenir les 9 et 16 septembre prochains.

    Les identitaires du Pays Niçois seront bien entendu présents, et ce sera à nouveau Benoît Vardon-Raybaud (qui avait rassemblé près de 6% des suffrages l’an dernier) qui représentera Nissa Rebela dans ce scrutin.

    Tout au long de l’été Benoît Vardon-Raybaud et les militants identitaires du canton iront à la rencontre des habitants de Tourrette-Levens, Levens, Colomars, Duranus, Saint-Martin-du-Var, Aspremont, Castagniers, Saint-Blaise, et La Roquette-sur-Var.

    Plusieurs réunions publiques sont déjà programmées et nous annoncerons bientôt leurs dates précises.


    Nouveau bureau directeur du mouvement Identitaire : entretien avec Benoît Lœuillet

    15 mai 2012

    10/05/2012 – 14h00

    PARIS (NOVOpress) — Le samedi 21 avril s’est réuni à Lyon le nouveau bureau directeur du mouvement identitaire. Ce bureau directeur reflète la variété des initiatives et des engagements militants de l’ensemble de la mouvance identitaire. Son objectif est d’assurer une parfaite symbiose entre les différentes structures et plus particulièrement entre les deux principales formations militantes (le Bloc et les jeunes identitaires). La liste des membres du bureau directeur est consultable à l’adresse suivante : www.bloc-identitaire.com/bloc-identitaire/bureau-directeur Nous vous proposons une série de portraits pour faire connaissance avec les membres de la direction. Aujourd’hui, rencontre avec Benoît Lœuillet.

    Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

    Je m’appelle Benoît Lœuillet et j’ai 40 ans. Je suis né et ai toujours vécu à Nice où j’ai fondé une famille avec deux enfants. Je suis diplômé en Histoire et cette passion m’a tout naturellement amené à créer une librairie il y a maintenant plus de 10 ans. Elle a été la première pierre de l’implantation des Identitaires sur Nice en 2001 et de notre volonté de travailler sur un quartier. On y retrouve maintenant notre local, plusieurs commerces tenus par des militants et un grand nombre d’entre eux y résident.

    Un petit résumé de votre parcours politique ?

    J’ai milité dans les milieux nationalistes révolutionnaires et patriotiques dès mon adolescence puis au lycée et à la faculté jusqu’à participer à la création des identitaires sur la région niçoise avec Nissa Rebela en 2004. Cette volonté de vouloir agir concrètement ici et maintenant sur une rue, un quartier ou une ville me convenait parfaitement après des années de militantisme plus abstrait. Moins de romantisme mais plus de réalisation ! Je me suis présenté à plusieurs élections sous les couleurs de NIssa Rebela (municipales, cantonales et législatives) où j’ai atteint jusqu’à 7,7% en 2009. Je suis également fier d’être l’un des fondateurs des maisons de l’identité avec “La Maioun” en 2004 et aujourd’hui “Lou Bastioun”, ainsi que de la Marche en l’honneur de Catherine Ségurane dont nous allons fêter le 10ème anniversaire en septembre.

    Dans quel domaine particulier apportez-vous votre expertise et vos connaissances au sein de la direction des identitaires ?

    Je pense tout d’abord pouvoir y apporter mon expérience professionnelle. La culture ne doit pas rester l’apanage d’une certaine gauche bobo. La rédaction, l’édition, la diffusion littéraire doivent être promues pour faire avancer nos idées. Je pense ensuite pouvoir aider en ce qui concerne les maisons de l’identité. Nous avons une expérience de 8 ans dans ce domaine à Nice et j’en ai toujours été le responsable notamment au niveau administratif et financier. Ces locaux doivent être les fondations et le ciment de chaque groupe militant structuré. Que 10, 100, 1000 maisons de l’identité fleurissent sur le sol français et européen !

    [cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine [http://fr.novopress.info/]


    Nissa Rebela inspire une campagne en Espagne

    17 mars 2012

    Le site internet espagnol identitaria.es – portail rendant compte de l’actualité des différentes formations identitaires et patriotiques en Espagne, et relayant aussi régulièrement les initiatives des identitaires de France et de Nissa Rebela en particulier – vient de lancer une campagne intitulée “Pour Notre Identité”. Alors que le site internet a déjà repris le lambda,tel qu’utilisé par les jeunes identitaires, comme logo, vous pouvez découvrir sur la photo ci-dessous que (tant dans les slogans que dans le style) Nissa Rebela a largement inspiré cette nouvelle campagne.

    Merci à eux pour ce clin d’œil amical et ce signe de respect pour le travail accompli en nos contrées.

    L’équipe du site identitaria.es présentant la nouvelle campagne

    Conférence de presse des candidats de Nissa Rebela lors des élections cantonales 2011


    Centre Costanzo : deux ans de lutte

    4 janvier 2012

    En cliquant sur l’image, retrouvez deux ans de lutte contre la destruction du Centre Costanzo : articles de presse, télé, communiqués, actions sur le terrain.

    Et la victoire qui semble se profiler au bout du chemin !