• Accueil
  • Don
  • Présentation
  • Actions
  • Affiches
  • Journal
  • Documents
  • Boutique
  • Adhésion
  • Contact
  •  

    :: Dans son « Djihad : j’accuse », Estrosi oublie sa propre responsabilité ! ::

    9 octobre 2014

    Christian Estrosi vient de se livrer à une nouvelle sortie tonitruante en publiant sur internet une tribune intitulée « Djihad : j’accuse ». La première lecture nous confirme que le député-maire de Nice n’a pas encore recruté dans son équipe de communication le nouveau Zola, mais c’est bien le contenu politique de celle-ci qui est le plus effarant.

    Dans sa tribune, Christian Estrosi fait porter au gouvernement socialiste toute la responsabilité des départs de « Français » pour mener le djihad en Irak ou en Syrie.

    S’il est évident que la réponse du gouvernement n’est pas à la hauteur des enjeux, la spirale dramatique dans laquelle nous sommes actuellement emportés n’a malheureusement pas démarré en mai 2012.

    Pendant ses nombreuses années passées au pouvoir, l’UMP a fait preuve d’une grande faiblesse face aux islamistes et à leurs soutiens. C’est par exemple sous l’impulsion de Nicolas Sarkozy que l’Union des Organisations Islamiques de France, organisation liée aux Frères Musulmans, a été institutionnalisée à travers son intégration au Conseil Français du Culte Musulman. On pourrait aussi évoquer les facilités accordées au Qatar, et les proximités évidentes de certains membres de l’UMP avec ce pays, contribuant pourtant largement au financement de plusieurs groupes djihadistes. Sur le plan international encore, l’intervention française en Libye ayant provoqué la chute du régime Kadhafi n’est pas sans rapport avec la déstabilisation globale de la région. L’UMP ne s’est pas non plus opposée aux livraisons d’armes aux « opposants » syriens, des armes aujourd’hui en partie entre les mains des djihadistes.

    Sur le plan local, la politique de collaboration avec l’UOIF mise en place par Christian Estrosi – qui a progressivement fait passer de nombreuses mosquées niçoises sous le contrôle de la formation islamiste et en a fait son interlocuteur privilégié – n’est pas non plus sans liens avec la radicalisation évidente de nombreux musulmans résidant à Nice.

    Dans son « J’accuse », le député-maire de Nice a donc manifestement oublié un paragraphe consacré à sa propre responsabilité et à celle de son parti.

    On ne luttera pas contre l’islamisme en continuant ces compromissions.

    Philippe Vardon


    :: Assassinat du Niçois Hervé Gourdel par des islamistes : l’émotion doit appeler la réaction ::

    25 septembre 2014

    Communiqué du 24 septembre 2014

    Comme tous les Niçois, tous les Français, je suis profondément bouleversé par la mort d’Hervé Gourdel. Ce soir toutes mes pensées et mes prières vont vers ses proches.

    Parce que je crois qu’il ne faut pas fermer les yeux devant la réalité de l’horreur djihadiste, j’ai tenu à visionner la vidéo publiée par l’État Islamique. J’y ai découvert l’impressionnante dignité d’Hervé Gourdel face à ses bourreaux. Il est mort en Niçois, en Français, en homme, renvoyant ses assassins à toute leur lâcheté.

    J’en appelle désormais à une réaction vive, virile même, de nos gouvernants. Ce drame doit faire l’effet d’un électrochoc chez nos dirigeants tout comme c’est déjà le cas dans la population. Il faut en finir avec toute politique de compromission avec l’islamisme et ses soutiens, en France comme à l’étranger. Cela signifie lutter en France contre les réseaux salafistes et refuser de se compromettre avec les représentants des Frères Musulmans (UOIF), cela signifie aussi refuser l’influence du Qatar, grand pourvoyeur de fonds des djihadistes, dans notre pays.

    Si l’honneur de la France s’incarnait encore dans son gouvernement, nos forces spéciales seraient déjà en train de décoller pour aller faire comprendre à ces ordures – et à travers eux à tous leurs comparses – ce que vaut la peau d’un Français.

    Philippe Vardon


    Philippe Vardon interviewé sur l’immigration et la remigration

    22 septembre 2014


    L’hommage à Ségurane dans les médias.

    9 septembre 2014

    Dans Direct matin

     

    Dans Nice-Matin (cliquez sur l’article pour agrandir)


    Hommage à Ségurane en photos.

    9 septembre 2014


    Oumage à Segurana 2014 – RDV dimanche 7 septembre 19h !

    2 septembre 2014


    Dimanche 7 septembre, Oumage a Segurana.

    1 septembre 2014

     


    Philippe Vardon sur “le Rouge et le Noir” au sujet de l’immigration.

    1 septembre 2014

    1) Vous êtes l’un des propagateurs du concept de remigration. Pouvez-vous nous l’expliciter ?

    Philippe Vardon : C’est assez simple en fait : l’immigration massive que subissent la France et l’Europe crée des troubles majeurs qui mettront en danger l’existence de notre nation et notre civilisation elles-mêmes si l’on ne travaille pas rapidement, c’est-à-dire dans les décennies qui sont devant nous, à inverser la tendance. Pour clore cet interlude, cet accident historique, qu’aura été la présence massive dans notre pays de millions de Français administratifs, n’étant en fait Français ni de sang ni même de cœur pour la plupart, il faut donc envisager – calmement, sereinement, mais sérieusement – qu’une grande partie de ces immigrés ou descendants d’immigrés retrouvent leur patrie, c’est-à-dire la terre de leurs pères.
    Il ne s’agit donc pas uniquement de stopper l’immigration, urgence absolue et évidente mais à laquelle je pense que nos politiques (à l’exception de quelques extrémistes ou cinglés) finiront par se ranger, mais bien de mettre en place politiquement les conditions d’un grand retour qui est la seule possibilité d’enrayer le Grand Remplacement.
    Le constat de l’échec de la société multiculturelle (donc multiconflictuelle) et multiraciale (donc multiraciste) imposée aux Français est désormais largement partagé. La remigration, c’est-à-dire le retour dans leurs pays d’origine, de manière pacifique et concertée, d’une majorité des immigrés extra-européens présents sur notre territoire est la seule solution permettant de répondre à l’ampleur du phénomène et d’éviter le chaos.

    Lire l’intégralité de l’entretien sur Le Rouge et le Noir.


    ::Pas de rassemblement islamique place Garibaldi : les identitaires se félicitent mais restent vigilants::

    8 août 2014

    [communiqué du 8 août 2014]

    Rassemblant plus de 250 personnes en quelques jours, nous avons démontré la semaine dernière la mobilisation et la détermination des Niçois face aux provocations islamistes s’étant déroulées dans nos rues.
    Une nouvelle manifestation étant annoncée ce samedi – de Masséna à Garibaldi – et celle-ci étant organisée par les mêmes musulmans radicaux que le 26 juillet, nous avions prévenu les services de la Préfecture que nous serions à nouveau dans la rue pour empêcher toute provocation place Garibaldi.

    J’apprends que le Préfet a refusé que la manifestation islamique puisse se terminer place Garibaldi comme le souhaitaient ses organisateurs. Nous n’y sommes évidemment pas pour rien et je me félicite de cette décision. Notre rassemblement n’a donc plus lieu d’être, et je préfère que les effectifs policiers soient concentrés place Masséna pour y contenir les manifestants “pour Gaza”.

    Nous serons en effet particulièrement attentifs ce samedi à ce que l’opportune décision du Préfet et donc l’ordre républicain soient respectés et que la tranquillité de la place Garibaldi ne soit troublée par aucune nouvelle provocation. Par ailleurs, nous espérons que sur la place Masséna ne s’exprimeront que des messages “pour Gaza” et non les démonstrations islamistes auxquelles les organisateurs nous ont habitué, et que même le PCF a dénoncé en se désolidarisant de ces rassemblements.

    Les Niçois peuvent compter sur notre vigilance. ICI C’EST NICE!

    Philippe Vardon
    Président de Nissa Rebela – Front Niçois


    Pierre-Paul Leonelli, adjoint de Christian Estrosi, répond à Philippe Vardon sur la présence d’un gilet “ville de Nice” dans la manifestation islamiste

    5 août 2014
    La semaine dernière, j’avais voulu alerter la municipalité sur l’utilisation tout à fait inattendue et inappropriée d’un gilet marqué “ville de Nice – propreté” pour l’encadrement de la manifestation islamiste du samedi 26 juillet, s’étant terminée par une prière et de virulents “Allah Akbar” aux pieds de la statue de Garibaldi comme cette vidéo en atteste https://www.youtube.com/watch?v=q24pReHnLuY Un échange un peu vif avait alors eu lieu  sur les réseau sociaux avec l’adjoint au nettoiement Pierre-Paul Leonelli.

    Je prends ce jour connaissance du courrier que M. Leonelli a bien voulu m’adresser en réponse à ma légitime inquiétude et l’en remercie.

    Je constate que notre vigilance (qualifiée dans un premier temps de “délation” par M. Leonelli lui-même pourtant) n’aura pas été inutile puisque la ville de Nice a diligenté une enquête administrative interne et a même déposé plainte pour “vol ou détournement de bien de l’administration”. Dans sa lettre, M. Leonelli se déclare même “conscient de la mauvaise image que peur véhiculer l’ambiguïté de cette photo” pour “l’intégrité des agents de la direction de la Propreté”.

    C’est bien parce que je partage ce souci de l’image de nos employés municipaux et au-delà de notre ville que j’avais souhaité alerter le Maire et son adjoint, et je me félicite donc de cette enquête et cette plainte de la municipalité dont nous sommes à l’origine.

    Philippe Vardon
    Président de Nissa Rebela-Front Niçois


    “Touche pas à Garibaldi” dans Nice-Matin

    3 août 2014

    (cliquez pour agrandir l’article)

     

    Cliquez pour agrandir l'article


    TOUCHE PAS A GARIBALDI ! Manifestation samedi 2 août – 15H Place Garibaldi

    31 juillet 2014
    TOUCHE PAS A GARIBALDI !

    Parce que nous ne pouvons pas tolérer des rassemblements islamistes haineux en plein cœur de notre ville !
    Parce que le seul drapeau de Garibaldi c’est le drapeau niçois !

    Manifestation – place Garibaldi
    Samedi 2 août – 15heures

    Amenez vos drapeaux niçois et votre fierté
    ICI C’EST NICE !

    TOUCHE PAS A GARIBALDI !

    Philippe Vardon sur France Bleu Azur

    15 février 2014


    Nice Premium : “Philippe Vardon en course pour les municipales niçoises”

    13 février 2014

    S’il y a eu un sortant en la personne de Jean Icart pour cause d’aventure éditoriale, il y a un nouvel, et vraisemblablement dernier entrant. Le casting de l’élection municipale à Nice reste inchangé en nombre mais change de profil. 

    Sortie d’un calme et expérimenté, entrée d’un sanguin combattant… Qui a gagné au change ?

    Il s’agit de Philippe Vardon, le leader des identitaires de Nissa Rebela, qui faute d’accord avec une des têtes des listes de droite non-UMP, a finalement décidé de participer à la course électorale en solo sous les couleurs de “Immigration-Islamisation-Insécurité-Impôts : Basta ! avec Philippe Vardon, la seule opposition”..

    Mais, contrairement aux autres candidats qui se voient tous assis dans le fauteuil de Maire, Philippe Vardon donne la victoire déjà assignée à Christian Estrosi et il va se battre pour devenir “la seule opposition réelle et crédible” au conseil municipal. A-t-il vraiment si tort ?

    “Oui, nous serons la liste du petit peuple niçois et nous en sommes fiers ! Comme moi et comme les 64 autres personnes qui composeront notre liste et qui ont fait le choix de la résistance et de l’insoumission” a affirmé le nouveau candidat.

    Après la petite histoire de ses tentatives pour monter une liste unique de droite anti-estrosi, sans toutefois y réussir (“Ces derniers mois, j’ai perdu beaucoup de temps, trop de temps, avec des politicailleries, des politicards, cherchant à les raisonner, cherchant à les convaincre, cherchant à leur faire partager ce qui nous anime. En vain”) , Philippe Vardon a assumé son rôle d’opposant en chef : ” Notre liste incarne la seule opposition autour d’une ligne politique claire et forte, d’un véritable projet alternatif à celui de Christian Estrosi et de la gauche pour l’avenir de notre ville”.

    Pour terminer avec un appel clairement ciblé : “Nous appelons tous les Niçois, toutes les Niçoises, toutes celles et tous ceux qui ont à cœur de défendre cette ville et ses racines, à nous soutenir dans cette lutte : en rejoignant nos équipes militantes dans les quartiers, et bien entendu en votant pour notre liste en mars prochain”.

    Le collectif des dissidents du FN qui ont récemment quitté le navire de madame Arnautu seront les premières oreilles attentives à celui-ci ?

    La nouvelle tête de la liste était accompagné de : Benoît Loeuillet, Eric de Linares, Aulde Maisonneuve et Clément Martin. Les premiers noms des 64 autres nécessaires à la constitution d’une liste. Une réunion de fin de campagne est prévue le 17 mars prochain à Acropolis.

    Source: Nice Premium


    L’Intrus “Nissa Rebela ouvre le feu”

    13 février 2014

    “Christian Estrosi le sait désormais : pour lui plus de répit, la chasse est ouverte ! ” : alors même que la saison de la chasse au faisan vient de se terminer, Philippe Vardon proclame ouverte la traque au maire sortant et donne le ton la campagne de Nissa Rebela : tranchant. Dans le vif et dans le tas. Face aux positions des candidats  “englués dans les histoires de tracé du tramway” , le parti de l’identité niçoise se présente comme  “la seule opposition” au maire (non)sortant. Auquel il promet de sombres heures et des nuits blanches :  “Puisqu’il (Christian Estrosi) ne daigne pas venir débattre face aux Niçois, alors nous irons le chercher là où il se planque” . Taïaut !

    Source: L’Intrus